+32-486 62 42 62
info@embem.be

Non classé

Le Vif L’Express : en finir avec l’obsession frériste ?

Le Vif L’Express : en finir avec l’obsession frériste ?

Bruxelles, le 9 mars 2015

KMBT_C284e-20150305104744

EmBeM – Empowering Belgian Muslims asbl – a lu avec consternation le dossier du Vif-L’Express de ce vendredi 6 mars affirmant sans réserve « comment les FRERES MUSULMANS ont pris la Belgique en otage ».

 

Au-delà de la titraille outrancière et anxiogène, l’auteure du dossier, Marie-Cécile Royen, consacre l’essentiel de son article à tenter de démontrer une théorie complotiste sur la base de corrélations, de connexions familiales, de relations professionnelles ou militantes. Un seul principe que nous n’oserions qualifier de méthodologique sous-tend cette construction digne des chefs-d’œuvre du 9/11 conspiracy : « qui se ressemble, s’assemble ».

 

A ce titre, EmBeM est pointée du doigt à plusieurs reprises et soupçonnée d’être un sous-marin de la mouvance frériste. Pourtant, en dehors de son co-fondateur et actuel vice-président, lui-même en rupture publique avec cette organisation depuis bientôt 3 ans, personne au sein du conseil d’administration d’EmBeM n’est membre des Frères Musulmans. Si par contre, selon les critères du Vif-L’Express, avoir écouté une conférence de Tariq Ramadan suffit à faire de tout individu un membre de la mouvance frériste, alors, certes, nostra maxima culpa, nous avons tous été « contaminé(e)s » au moins une fois dans notre vie par l’idéologie ramadanienne, comme probablement l’immense majorité des musulmans de Belgique, ainsi que bon nombre de non musulmans.

 

EmBeM réfute également l’allégation selon laquelle l’idée de sa création « aurait germé à l’ambassade américaine », sous-entendant qu’EmBeM serait, également, une créature de l’impérialisme yankee. Si l’idée d’EmBeM est née dans un quartier populaire bruxellois, elle a en effet très tôt bénéficié de l’intérêt de l’ambassade des USA, comme du Ministère (belge) pour l’Egalité des Chances, qui ont tous deux soutenus le meeting de lancement public du projet en 2012. Depuis lors EmBeM n’a reçu aucun subside. Au lieu de repeindre EmBeM en cheval de Troie états-unien, Mme Royen aurait pu interroger les différentes autorités belges concernées par le devenir de l’islam et des musulmans de Belgique sur le fait qu’à peu près aucune d’entre elles n’ait voulu engager un dialogue constructif avec des professionnels qui amènent des idées novatrices et se veulent être des partenaires de la solution plutôt que de se cantonner à être la cause du problème. Le dialogue avec les autorités états-uniennes est moins le reflet de leur prétendu interventionnisme que celui de l’indifférence continue d’une certaine frange des élites politiques et économiques belges envers leurs concitoyen-ne-s issu(e)s de la diversité.

 

Plus profondément, EmBeM regrette le manque flagrant de déontologie et d’éthique journalistique dont Mme Royen a fait preuve. Elle n’a pas cherché à réaliser une enquête pour informer le public, mais à plaider coûte que coûte dans les pages de l’hebdomadaire francophone pour l’hypothèse de sa vie, et ce à l’épreuve des faits. Aucun(e) administrateur/trice d’EmBeM n’a été contacté(e) par Mme Royen, ne fût-ce que par soucis de donner une voix à celles et ceux qu’elle accuse gravement, de manière infondée, portant préjudice à leur réputation et leur carrière personnelle et professionnelle.

 

EmBeM et ses administrateurs/trices étudient les différentes options disponibles pour faire valoir leurs droits tout en s’interrogeant sur la vague de « Muslim activist bashing » qui agite pour le moment une partie de la presse francophone de Belgique à l’heure de l’émergence d’un nouveau leadership associatif musulman belge autonome, ouvert aux partenariats et profondément respectueux de notre Etat de droit.

 

A l’heure où toutes les forces vives doivent se rassembler pour créer ce « Nous » inclusif essentiel à la lutte contre l’idéologie mortifère des mouvements extrémistes, les média ont une responsabilité toute particulière : éviter de répandre confusion, amalgame, voire désinformation, et au contraire réaliser un travail d’information de qualité, objectivée et rigoureuse. Le dossier du Vif-L’Express, par sa médiocrité, a malheureusement contribué à polariser la société et renforcer le sentiment, chez nombre de musulman(e)s, qu’effectivement, ils/elles sont sans cesse suspecté(e)s et qu’ils/elles ne font pas partie de la société de manière égale.

 

Le Conseil d’Administration d’EmBeM – Empowering Belgian Muslims asbl

 

 

 

 

Contact :

Mobile : 0487 509 345 (Michael Privot)

Mail : info@embem.be

Social

Education/Sport/Loisirs

Professionnel

Art

Religion/Da'wa

Convergences musulmanes de Belgique contre la radicalisation et pour la citoyenneté

Déclaration de Bruxelles – 22 janvier 2015

Nous, citoyen-ne-s de confession musulmane, acteurs associatifs de terrain, éducateurs, artistes, enseignants et/ou académiciens, responsables religieux, imâms, représentants de mosquées ou d’associations, représentants de communautés islamiques locales, représentants d’œuvres ou de fondations caritatives, de toutes appartenances à l’islam, de toutes tendances et écoles juridiques, de toutes origines ethniques, culturelles et linguistiques, de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie, de toutes générations, femmes et hommes, sommes réunis en ce jeudi 22 janvier 2015 pour prendre acte de la situation dramatique de l’actualité vécue par les communautés musulmanes de Belgique.

Ces dernières semaines, les tragiques événements commis par une poignée d’individus au nom de l’islam ont mis en danger – comme jamais auparavant – l’avenir de notre présence paisible et durable ainsi que celle de nos enfants en ce pays qui a vu naître la plupart d’entre nous et dont nous sommes toutes et tous de fier-e-s citoyen-ne-s.

Notre objectif commun est de réfléchir sur le mieux vivre-ensemble mais aussi de promouvoir un islam généreux qui nourrit harmonieusement l’ensemble de la société, dans toute sa diversité et sa complexité, qui contribue activement à la cohésion sociale et à la construction d’une société interculturelle inclusive, fondée sur la justice sociale, l’égalité dans la pratique et le respect de chacun-e dans sa complexité.

Pour ce faire, nous avons décidé de commun accord, à partir de nos expériences, nos expertises, nos savoir-faire, nos points de vue respectifs, sans renier notre identité propre dans notre diversité, d’œuvrer, en collaboration et en partenariat avec toutes les composantes démocratiques de notre fabrique sociale nationale, autour de quatre axes principaux :

  • l’élaboration d’une compréhension commune de l’islam à long terme qui permettra aux musulmans de vivre leur foi de manière apaisée en Belgique, en bonne intelligence avec l’ensemble de leurs concitoyens, dans le respect mutuel et l’entente cordiale ;

  • l’éducation dans la paix et la promotion d’une raison critique afin d’offrir aux jeunes les ressources nécessaires pour se construire en toute autonomie et loin des discours de rupture et de haine – en renforçant notamment le dialogue parents-enfants ;

  • la lutte efficace contre les discriminations, les stigmatisations et les inégalités sociales dans notre pays qui accroissent les tensions et les méfiances entre les citoyens ;

  • la valorisation de la contribution musulmane en Europe et en Belgique, montrant aux jeunes générations que le patrimoine musulman est constitutif de leur vécu aujourd’hui, en Belgique, en 2015, afin de rompre définitivement avec les théories du choc des civilisations.

Nous souhaitons œuvrer ensemble pour lutter sans concession contre certaines lectures faisant l’apologie de la violence et les idéologies totalitaires qui détournent nos textes sacrés de leurs finalités pacifistes, de la préservation de la vie, de l’intérêt général, du bien commun et de la justice.

Nous nous engageons également à travailler dans la transparence et le respect mutuel, à combattre sans réserve tout discours haineux, discriminant, violent à l’encontre de toute autre communauté, minorité ou groupe – sur quelques bases que ce soit (ethnique, sexuelle, religieuse, orientation sexuelle, âge, origine sociale, handicap).

Afin de nous aider à remplir cette mission essentielle d’intérêt public, nous appelons également nos représentants politiques à engager sans plus attendre les actions suivantes :

  • accorder à la religion musulmane sa place pleine et entière dans notre paysage institutionnel, en respectant le cadre constitutionnel de séparation entre le politique et le religieux et en concrétisant au plus vite les projets renforçant l’épanouissement d’un islam de Belgique (institutionnalisation de l’islam, engagement massif d’aumôniers, formation des responsables et d’éducateurs spécialisés dans la gestion du fait religieux, émissions concédées à la TV et à la radio, soutien à l’associatif musulman …) ;

  • lutter efficacement contre l’islamophobie qui renforce les tensions sociales et communautaires ; et lutter sans réserve contre les préjugés et les discriminations dont souffrent les musulmans, notamment dans le monde de l’éducation et de l’emploi ;

  • garantir la pratique digne de l’islam dans notre pays afin de permettre aux citoyens de confession musulmane de vivre pleinement leur foi en harmonie avec les autres convictions et dans le respect de la loi et de la neutralité de l’État ;

  • engager une concertation véritable avec les responsables des communautés musulmanes locales, la police et les services de prévention pour soutenir les actions de protection et de monitoring des actes antiterroristes sans sombrer dans les mesures sécuritaires inefficaces de court terme ;

  • s’attaquer sans tarder aux causes profondes des inégalités sociales et économiques dans notre pays afin d’offrir à l’ensemble de la jeunesse des perspectives d’avenir ;

  • développer un véritable récit collectif national dans lequel la composante musulmane est partie prenante afin de mettre en lumière des parcours de « héros » musulmans de Belgique auxquels les jeunes peuvent s’identifier ;

  • rompre avec le silence et l’impunité sur de nombreux conflits au niveau international ;

  • monitorer et arrêter efficacement la propagation des discours de haine – de toutes les haines – sur Internet et les réseaux sociaux.

En prenant chacun sa part de responsabilités dans ce défi et en conjuguant nos efforts, nous pouvons désamorcer les frustrations et les discours de rupture qui ont mené aux actes de terreur plaçant  l’ensemble de notre population dans la souffrance, la peine et la peur.

Par la même occasion, nous appelons l’ensemble des acteurs investis dans les secteurs de la jeunesse, de la culture, de la prévention, des médias – dont le rôle dans la déconstruction des préjugés est essentiel – et du dialogue interculturel à soutenir toute initiative favorisant le respect mutuel et l’entre-connaissance. Seules nos actions communes permettront de transcender les différences pour agir pour le bien commun. Nos enfants méritent un avenir meilleur. C’est pour eux que nous souhaitons agir. Ensemble. Maintenant. 

Porte-paroles de l’initiative citoyenne :

  • Fouad GANDOUL (néerlandophone) : 0477758819

  • Hajib EL HAJJAJI (francophone) : 0496324848

Premiers Signataires (par ordre alphabétique) 

Associations

  • ADAHMANE Aicha, Génération Espoir asbl

  • AHRIKA Aziz, Président de l’Association des Commerçants de la rue de Brabant (ACRB)

  • AMZILE Taoufik, Président de l’Association Belge des Professionnels Musulmans asbl (ABPM)

  • AZZOUZI Karim & CHEMLAL Karim, Président et porte-parole de la Ligue des Musulmans de Belgique

  • BARMAKRAN Ahmed, Ligue du Conseil des Savants Musulmans (majliss al ‘ilmi)

  • BATAKLI Ismail, Wefa Belgium – Organisation Internationale d’Aide Humanitaire

  • BAYRAKTAR Fatih, Fédération Islamique de Belgique (FIB)

  • BELLAL Mourad, Président du Centre Culturel Islamique d’Ottignies Louvain-La-Neuve

  • BENKIRANE Mohammed, Union des Mosquées de la Région de Bruxelles

  • BOUEZMARNI Mohamed, Secrétaire général de l’Association des Musulmans d’Arlon asbl (AMA)

  • CHAHBAR Sarah, Eurêka asbl (aide et soutien)

  • CHAIRI Zaki, Les Fourmis – Scouts et guides musulmans de Bruxelles

  • CLARINVAL François, porte-parole de la Fédération Citoyenneté et Spiritualité Musulmane (CSM)

  • COURKZINE Somaya, Fédération des Associations Marocaines (FMV)

  • Darifton, Darifton & Compagnie (secteur culturel)

  • DENIZ Tekin, I respect this

  • EL ASRI Farid et HADDOU Aicha, co-fondateur de emridNetwork (Bruxelles)

  • EL BOUTAIBI Mohamed, Président du Centre Fraternité (Bruxelles)

  • EL HABSAOUI Mourad, Vice-Président du Jardin des Jeunes asbl

  • EL HAJJAJI Hajib, Vice-Président du Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique asbl (CCIB)

  • EL HAMOUCHI Youssef, membre de l’Exécutif des Musulmans de Belgique

  • EL KAOUAKIBI Said et MAHBOUB Nordin, Al Mawada vzw

  • EL OUAMARI Ismaël, Président du Groupe des Etudiants Musulmans de l’UCL (GEMU LLN)

  • FADLAOUI Zakaria, Directeur de l’Institut Ibn El Jazari des Sciences du Coran (IJSC)

  • FAKIR Abdelouahid (Abdel en vrai), Coordinateur de Dream asbl

  • FATHALLAH Mohamed, Alternative Démocratique des Musulmans de Belgique (ADMB)

  • GEINAERT Karim, responsable des scouts et guides musulmans de Belgique

  • GUIZA Inès, Collectif Humanitarian Assistance for Minority Ethnics in Burma (HAMEB Belgique)

  • GULBAS Ismail, Président du COJEP Belgique

  • HAMIDI Malika, Directrice générale d’European Muslim Network (EMN)

  • HENSCH Franck Amine, Président du Complexe Educatif et Culturel Islamique de Verviers asbl (CECIV)

  • ISMAILI Noureddine, Président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique

  • JABLI Hamza, Insaniya asbl

  • JAMOUCHI Mohammed, Secrétaire Général de Religions for Peace

  • KHALI Djameleddine, Président du CEAE

  • KOC Ali, AHI-IHH, Aide Humanitaire Internationale

  • LECOYER Kim, Présidente de Karamah EU asbl/vzw

  • MAHFOUD Ahmed Hany, calligraphe et Président du Khan des Derviches, espace interculturel

  • MOUEDDEN Mohsin, Président des « Ambassadeurs de la Paix »

  • N’DIAYE Mouhameth Ghali, Directeur de l’Institut Islamique Européen

  • NAG Seydi, Union des Musulmans de Namur

  • OZDEMIR Mustafa Alperen, Représentant à Bruxelles de l’Association des Industriels et Hommes d’Affaires Indépendants (MUSIAD)

  • RIAHI Nadia, Présidente d’Inaya asbl

  • RIAHI Samir, Coordinateur de Mapgraf

  • SAADOUNE Najat, Dar El Ward vzw

  • SLACHMUYLDER Amina, administrateur du Cercle des Etudiants Arabo-Européens (CEAE)

  • SOUISSI Youssef, Président de VOEM vzw

  • TAHAR Farida, Vice-Présidente du Collectif Toutes Egales au Travail et à l’Ecole (TETE)

  • TASPINAR Isa, Secrétaire général de l’Union des Démocrates Européens Turcs (UEDT)

  • TAYBI Abdallah, Coordinateur de Tremplin pour la réussite scolaire (Louvain-la-Neuve)

  • TAYBI Driss, Association d’Entraide des Jeunes d’Anoual (Louvain-la-Neuve)

  • THEWISSEN Dominique, Hijab Friendly et Fonds d’Entraide Psycho-Spirituelle

  • TOISOL Denis, Président d’Euroislam

  • ZIBOUH Fatima & PRIVOT Michael, Présidente et vice-Président d’Empowering Belgium Muslims asbl (EmBeM)

Personnalités et citoyens engagés :

  • AARRASS Farida, Comité Free Ali (Bruxelles)

  • AMEZIAN Karim, citoyen (Bruxelles)

  • AZZOUZI Layla, citoyenne (Verviers)

  • BEGFOURI Hafida, Coach de vie (Bruxelles)

  • BENALI Oussama, comédien (Bruxelles)

  • BOULIF Mohamed, ancien Président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (Bruxelles)

  • CEKIC Nurettin, citoyen (Liège)

  • CHAIRI Mustapha, citoyen (Bruxelles)

  • CHAHBOUN Morad, citoyen, (Bruxelles)

  • CHEREF-KHAN Chemsi, citoyen actif et engagé, conférencier (Bruxelles)

  • DAHRI Gamila, citoyenne (Bruxelles)

  • DEMA One, artiste (Bruxelles)

  • El AYADI Nahima, enseignante, (Bruxelles)

  • EL ARBI Adil, réalisateur (de slimste mens ter wereld)

  • FALLAH Bilal, réalisateur et cinéaste (Bruxelles)

  • GANDOUL Fouad, politologue (Genk)

  • GELEN Seyma, Enseignante de religion musulmane (Bruxelles)

  • GUNAYDIN Zehra, médecin et ancien membre de l’EMB (Verviers)

  • HADDACH Rachid, Enseignant de religion islamique, conférencier (Bruxelles)

  • HAMMOUTI Hafida, Enseignante de religion musulmane

  • HAMZAOUI Zina, Sage-femme, sexologue, conférencière (Bruxelles)

  • HAOUACH Ihsane, citoyenne, Bruxelles

  • HDIDOUAN Fatima-Zohra, citoyenne (Bruxelles)

  • JARFI Hassan, Professeur de religion islamique (Liège)

  • KASTIT Mustapha, écrivain, imam et théologien (Bruxelles)

  • LAMGHARI, Younouss chercheur et consultant en diversité (Bruxelles)

  • LEBLICQ Virginie, Psychologue clinicienne (Bruxelles)

  • Manza (Abdeslam), artiste rap, éducateur (Bruxelles)

  • PASCOET Julie, citoyenne (Verviers)

  • RAMDANI Ayman, citoyen (Bruxelles)

  • RIAHI Rachida, citoyenne (Bruxelles)

  • Rival CNN 199, artiste (Bruxelles)

  • SAIDI Ismaël, artiste (Bruxelles)

  • SANAY Sarhane, AmanBox (Bruxelles)

  • TALHI Hicham, citoyen (Evere)

  • VANDERSTEEN Victoria, citoyenne (Gand)

  • YACHOU Wahiba, citoyenne (Bruxelles)

  • ZEGUENDI Mourade, acteur (Bruxelles)

  • ZERQANE Ramzi, citoyen (Anvers)

Porte-paroles de l’initiative citoyenne :

  • Fouad GANDOUL (néerlandophone) : 0477758819

  • Hajib EL HAJJAJI (francophone) : 0496324848

Networking Day

Proin molestie sollicitudin purus, vel molestie ante tristique ut. Cras porta justo nec est ultricies ultricies. Aliquam molestie, erat non laoreet sagittis, felis sapien convallis tellus, lacinia faucibus velit dolor nec lorem. Vestibulum semper auctor dictum. Cras id risus ut urna congue fermentum.  (suite…)

EmBeM : Welcome !

Authorize

Mot de passe oublié

Inscription